bebe-pleure

Astuces inédites et incroyables pour arrêter les pleurs de bébé

Ne me remerciez pas pour cette fabuleuse liste qui m’a demandé une observation en milieu naturel d’un mois et demi. Cela va s’en dire que nous parlons ici des pleurs inconsolables : bébé a mangé, est propre, changé, il n’a ni trop chaud, ni trop froid et n’est pas spécialement fatigué. Toute contribution est bien sûr bienvenue.

bebe-pleure

Liste des solutions pour arrêter les pleurs de Babynoute :

  • Faire des « auuuuuuuuuuuum » de yoga, vraiment très graves. La tonalité grave calme le bébé et l’assomme. Plus les auuuuuuuuuuum sont longs, plus ses paupières se ferment.

  • Après divers essais, se retrouver à chercher « Chants militaires » dans Google et mettre le clip sous-titré de la « Petite Piste » ou « J’avais un camarade » sous Youtube. Je précise que l’Américain a fait l’armée, et que c’est l’une des premières chansons qui lui soient venues à l’esprit.
  • Chercher « Bruits de la nature » sur Google et la faire s’endormir au bord d’une cascade, avec le chant des colibris. S’endormir en même temps…
  • Se mettre à faire des voix bizarres, hyper aigues puis hyper graves, dire n’importe quoi. Ce qui compte c’est l’intensité. Le bébé vous regarde avec de grands yeux écarquillés en essayant de comprendre… S’assurer qu’il n’y a personne d’autre dans la pièce.
  • Chanter la première chose qui nous passe par la tête naturellement, pour ma part, ô surprise, ce fut du JJ Goldman (« C’était un cordonnier sans rien de particulier… »). Pour certains ce sera du Sardou, pour d’autres du Annie Cordy. On aimerait bien avoir naturellement des goûts stylés mais le naturel reprend le dessus.
  • Mettre Babynoute dans sa minipoussette (lieu où elle dort instantanément) et faire des allers-retours dans le couloir de l’appart. Lui faire croire qu’on se promène… (J’ai même une fois mimé le RER : je m’assois sur une chaise et je fais vibrer minipoussette avec le pied).
  • La regarder et faire semblant de pleurer aussi, très fort, en grimaçant trois fois plus qu’elle. Elle se tait de stupeur (et de peur aussi).
  • Faire comme si la tétine était la meilleure des choses au monde et la mettre dans sa bouche en parlant d’autre chose pour faire diversion.
  • La bercer à bout de bras, en lui faisant croire qu’elle évolue de manière fluide dans l’espace (alors qu’une grosse crampe pointe le bout de son nez). Tout en faisant le bruit de l’avion bien sûr.
  • S’imposer de vibrer soi-même en contractant les fesses comme à la gym suédoise.
  • Danser tant bien que mal avec elle dans les bras. Dans ce cas il s’agira plutôt d’une valse que d’un twerk, cela va sans dire.
  • Lui chauffer le corps avec le sèche-cheveux. C’est tellement agréable que le bébé se croit sous les sunlight des tropiques, la vie se raconte en musique, ça lui rappelle votre ventre. Un sourire béat s’installe sur sa bouille de chouineur.

paragraphe

Attention : La plupart de ces techniques sont applicables à la maison seulement, pour éviter toute honte suprême. Si aucune de ces technique ne fonctionne, n’hésitez pas à appeler votre joker (dans mon cas, l’Américain : « J’en peux pluuus je vais me jeter par la fenêtre aide-moi ! »). Un simple changement de bras peut être très efficace.

OuINNNNniNN

2 thoughts on “Astuces inédites et incroyables pour arrêter les pleurs de bébé

  1. MelD says:

    Coucou, ne t’en fais pas ça ne dure que quelques semaines… Moi je m’étais aperçue qu’aller dormir avec lui résout tous les problèmes. En général il pleurait à partir de 18h j’allais au lit avec lui, et s’il s’endormait avant moi je me relevais, sinon pas :-)

Répondre à F. Huillet Annuler la réponse.