Comment_tu_vas_l_appeler3

Prénom de bébé : pourquoi il faut absolument la fermer

Lorsque l’on annonce que l’on attend un heureux événement, les gens posent toujours la question du prénom.
« Et vous avez déjà trouvé un prénom ? »
« Qu’est-ce que ça peut te faire » étant une réponse impolie, et comme on est de jeunes parents naïfs au début, on répond docilement… « Oui, on en a plusieurs, mais on ne sait pas encore si c’est un garçon ou une fille… »

En général, les gens ne comprennent pas le message et s’engouffrent dans la brêche de la curiosité. Les gens sont sans pitié. Et sans pudeur (moi aussi quand je suis face à un futur parent). « Ah oui, et c’est quoi vos idées ? »

Je ne comprends toujours pas en quoi cela peut être intéressant pour l’entourage niveau 2 avant la naissance. Pour la famille très directe, pourquoi pas… Le problème, c’est que les gens ne peuvent pas s’empêcher de donner leur avis. Même et surtout quand on ne leur demande pas.

Nous avons fait la très grave erreur de donner la short-list de prénoms en début de grossesse. Fatale erreur.

Tout d’abord, il y a les indélicats qui se permettent de donner un avis qu’on ne leur demande pas vraiment…

« C’est plutôt classique non ? » (air déçu de circonstance).
« Mais…ce n’est pas français non ? C’est quelle origine ? » (air inquiet de circonstance)
« Tuuuu… Tu peux répéter ?? J’ai pas compris » (air perdu de circonstance)
« Je préfère Bébéné à Bébabulle. » (air empathique)

Le pire étant un simple « Ah. » avec un air neutre… On ne peut s’empêcher au bout de quelques secondes de trépigner : « Mais alooors, t’en penses quoi de Nourrisonne comme prénom ??? »

Puis il y a pire… Ceux qui ramènent le prénom et par extension votre futur enfant, à leur propre vie :

« Tu peux pas lui donner ce prénom tu sais bien que c’est celui de mon ex. »
« J’ai connu une Bébénette, elle était très méchante… Ce serait douloureux pour moi que tu l’appelles comme ça. »
« Tu sais bien que Connard, mon ex-mari, m’a trompée avec une prénommée Marmottine. »
« Petitbébé… Ce n’est pas DOUX comme prénom. Je préfèrerais que tu l’appelles Babylove » (alors que Babylove ne fait pas partie de votre short-list bien sûr)

Il y a aussi ceux qui essaient de vous rendre service :
« Attention, si tu lui donnes le prénom de Babychou, elle va vivre L’ENFER à la cour de récré, parce que c’est propice aux jeux de mots… Bah oui Babychoucroute, Babychouchoute, Babychouàlacrème !!! »
Vous visualisez votre enfant en proie aux moqueries, complètement isolée, dans la cour de récré, à cause de ce foutu prénom…

Pire que tout, votre grand-père qui vous répond : « Ah NON. Pas Babynoute, c’est le prénom de la grand-tante par alliance d’Hitler, le savais-tu ? »

Seulement, Babynoute était notre prénom préféré… Alors en rentrant le soir, on s’est dit : « On ne se laisse pas faire par les avis extérieurs, et surtout, on ne LACHE pas Babynoute. Car Babynoute, c’est surtout le plus beau prénom du monde, celui qu’on aimait tous les deux d’amour.»

Puis nous avons fait le sermon de ne plus divulguer le prénom. C’est très difficile, parce que TOUT LE MONDE pose la question, même des personnes qu’on ne croise que vaguement dans l’ascenseur.

Voici, jeunes parents, un kit de survie pour répondre aux indiscrets :

« On ne sait pas encore. » (répéter cette phrase plusieurs fois avec un sourire jusqu’à ce que l’interlocuteur s’épuise)
« On hésite donc on préfère ne pas le dire… »
« On préfère le garder pour nous sinon ça porte malheur… »
« Surpriiiiiiiiiiise » (prendre un air niais et charmant)

Malgré toutes nos cachotteries et notre manière polie de dire aux gens qu’on ne voulait pas leur avis, lorsque nous avons vu Babynoute, nous avons tout de suite su que c’était Babynoute, même si nous hésitions entre deux prénoms.

Mais bon, cela n’a pas empêché ma grand-tante chérie, alors que je l’appelais le lendemain de l’accouchement de me donner son avis : « Ah oui, Babynoute, bah tu vois, moi je préfère Babybelle comme prénom, c’est beaucoup plus doux… »

Mais PUTAIN CE PRENOM N’ETAIT UNE FOIS DE PLUS PAS DANS NOTRE LISTE !!!

Pourquoi les gens se font leur PROPRE liste concernant le prénom d’un enfant qui n’est pas à eux… Mystère.

Le grand final étant le retour du faire-part avec une énième remarque sur le prénom : « J’aime beaucoup le deuxième prénom, il est très doux… »

paragraphe
Futurs parents : Shut up… A moins qu’il n’y ait un vrai souci avec ce prénom, gardez le secret ! Sauf si vous voulez le bloquer vis à vis d’autres futurs parents bien sûr.

Famille, entourage, amis : N’oubliez pas qu’il ne s’agit pas de votre bébé, évitez donc les avis tranchés et les expériences trop personnelles autour de ce prénom (« Ah non tu peux pas l’appeler comme ça, hier j’ai croisé une certaine Chouchounette dans un bar, et ben elle avait une gastro et a vomi dans mon lit… ») car cela peut dégoûter les futurs parents qui n’avaient rien demandé !

P.S : Je sais qu’avec toutes ces remarques on croirait que nous avons appelé notre enfant Guertrude (prononciation allemande) ou Morticia mais ce n’est pas le cas. Le vrai prénom de Babynoute est Eva… Et je ne vous demande pas votre avis :)

Comment_tu_vas_l_appeler

3 thoughts on “Prénom de bébé : pourquoi il faut absolument la fermer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>